Compte rendu de la Bilatérale DNT du 24 10 2017 Au Siège

Présents :
La direction : M NEAU, M MEURISSE, MME BERNARDI
CGT : GEORGES ESQUIROL(plateau MARSEILLES), JEAN CABALLERO(plateau LYON) et Laetitia ROLAND(plateau PETITE FORET)

Notre bilatérale a commencé par la présentation du nouveau Directeur National Télévente. Suite à ses visites sur les plateaux télévente (à l’exception de Rennes et de Petite foret), le directeur explique avoir vu les compétences et l’engagement des équipes. Il estime que la télévente est très importante au cœur de la DSCC et du Groupe mais qu’il reste du progrès à faire. Concernant les notes NPS, tous les lundi 20 minutes sont consacrées aux Verbatim.

La CGT a dénoncé l’impact de la nouvelle organisation sur la qualité de service, notamment par le découpage des tâches et de la culture du chiffre. Pour la direction, nous y étions obligés au vu du nombre de produits à vendre et des process. Le directeur insiste sur le fait de valoriser les ventes lors du brief. Mme BERNARDI rajoute que dans le service commercial, il ne peut en être autrement.

Concernant le « Tchat », beaucoup de volontaires pour cette activité n’ont pas été retenus. La CGT estime que cela est dommageable et crée d’autant plus de divisions dans les équipes. Le nombre important de volontaires pour cette activité est le signe clair que les conditions de travail se dégradent et que les agents recherchent une « bouffée d’oxygène » en postulant sur de nouveau outils. Pour le directeur, le tchat doit être manipulé régulièrement pour attraper une dynamique ce qui ne permet pas pour lui d’intégrer tout le monde dans l’activité pour l’instant.

La CGT alerte le directeur : si l’on poursuit dans la voie de la pression managériale sans tenir compte du vécu et sans tirer les leçons des expériences passées, ce sera l’échec ! Avec, une baisse de 8% des appels entrants.
et 85% d’appels sortants, il ne peut en être autrement ! Une nouvelle fois, nous constatons qu’à aucun moment la direction ne parle de l’humain ou des conditions de travail. Et ce, alors même que la nouvelle organisation (SCORE, les nouveaux procès et le nouveau commissionnement) a démotivé de nombreux agents dans les plateaux téléventes !

Concernant les RAP 3.2 ou 3.1, une affiche sur chaque plateau doit indiquer le nombre de postes à promotion. Il faudra être vigilant sur ce point dans les sites.

La CGT aborde le sujet du commissionnement. Pour le directeur, il n’y a pas de diminution du commissionnement, excepté lors du T1 suite à une baisse des actes de vente ! Le minimum des 100 euros n’est pas un problème, selon lui, puisque quasiment tous les contrats sont supérieurs à 100 euros ! Nous devrions donc être heureux, car nous ne perdons pas de pouvoir d’achat, selon ses dires !!! Comme tout va pour le mieux (d’après la direction), le dispositif du commissionnement ne sera revu qu’à la marge étant donné que cela marche bien !
Cependant, un glissement d’un mois s’est produit entrainant un manque à gagner d’un mois : seuls les mois de janvier et février ont été pris en compte pour le 1er trimestre car la facturation de mars s’est faite sur avril. Nous l’ expliquons cela par le fait que la facturation soit validée maintenant du 01 M-3 au 30 ou 31 M, ce qui entraine ce décalage « naturel » selon elle ! Pour nous, cela n’est pas acceptable .

La CGT réitère son alerte sur les pressions managériales qui engendrent de plus en plus du mal être au travail pour l’ensemble du personnel des 6 plateaux (630 salariés) ! Nous insistons sur la nécessaire prise en compte de nos remontées de terrain.

Au vu du nombre de dossiers et de remontées, La CGT déplore un temps d’échange trop court : nous n’avons, en effet, pu aborder d’autres sujets en une heure de temps !

La prochaine CDSP se tiendra le 8 novembre.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *